Mama Khan, le chant de la terre Lakota – Studio-théâtre de Charenton

Mama Khan

Mama Khan - khadija El MahdiDurant l’été 2012, la comédienne-ethnologue Khadija El Mahdi est partie sur les traces des « natifs » de la réserve de Pine Ridge dans le Dakota du Sud pour aller recueillir les mythes et légendes de la tribu Lakota. Son but: ramener sur scène toute cette culture oubliée pour la faire revivre à travers la voix d’un masque de grand-mère qui ne la quitte jamais. Sur scène, ce masque devient celui de Mama Khan.

Mama KhanEt en un fondu au noir, elle se transforme en cette grand-mère passeuse d’histoires qui semble tout droit sorti des contes de notre enfance. Habitée par ce personnage et cette culture des pieds à la tête jusque dans la voix, elle devient littéralement cette mémoire d’un temps ancien qui retrace le lien qui unit l’homme à la nature pour mieux tisser celui de cette culture à la nôtre. Et pour se faire, elle n’a besoin que de quelques accessoires qu’elle fait circuler jusque dans le public et de simples échos d’enfants et de chants pour nous transporter dans un étonnant voyage.

Le spectacle, d’abord destiné aux enfants, peut d’ailleurs parler à toutes les générations tant chacun peut se sentir interpellé par les milles symboles et images qu’elle déploie tout au long de ses contes.

Mama KhanEt quand Khadija El Mahdi (un nom décidément bien prédestiné) retire son masque, c’est pour accoucher avec le public d’une toute nouvelle émotion, teintée de poésie et de sagesse à laquelle on ne peut être indifférent. Et le voyage ne fait que commencer. La comédienne a en effet déjà prévu de poursuivre avec 13 destinations d’où elle ira tirer de nouvelles histoires. On est déjà prêt à la suivre jusqu’au bout du monde…

Mama Khan by Maya Mihindou

Mama Khan.
Dessin de Maya Mihindou

Mama Khan, le chant de la terre Lakota
Par la compagnie Barraca suivre
Comédienne: Khadija El Mahdi
Masque : Etienne Champion
Plasticienne : Joelle Loucif
Lumière : Jerome Bertin.
Ingénieur son : Gilbert Anastase
Scénographie numérique : Benoit Lahoz.

By the way:
– Pour tout suivre du projet de Khadija El Mahdi et de ses 13 voyages qui viennent nourrir son théâtre, une seule adresse: www.lesgrandsmeres.fr

– La compagnie théâtrale Barraca suivre soutient évidemment l’association Pine Ridge Enfance solidarité qui vient en aide aux familles Lakotas. Pour en savoir plus: http://pineridgenfancesolidarite.blogtrafic.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s